Fabien Penso

I'm Fabien, and this is my blog. I'm a Coder, and a photographer. I also enjoy travels.

Sony VAIO TZ90 arrivé

vaio tz90

Depuis le temps que je pensais mettre à jour mon powerbook 12” vieillissant, et que Apple se refusait de sortir leur soit-disant ultra-portable (qu’ils sortiront je n’en doute pas juste après mon achat), j’ai enfin reçu mon nouveau jouet, j’ai nommé un Sony Vaio TZ90 muni de 2Gigs de RAM, un disque de 160Gigs, le lecteur CD/DVD externe qui va avec (et qui me servira 3 fois en tout, pour l’installation d’une Ubuntu, d’un XP, et d’un film).

Alors quid de ces 2 années passées sur un portable Mac ? Et bien c’est tout simplement super. Tout marche, sans se faire chier, sans y passer du temps. A part quelques soucis dans le terminal dans des screens lancés à partir de PC (le backspace ne marche pas), on peut tout executer. Toutes les applications Linux fonctionnent, on peut avoir son environnement de développement, et on a toutes les applications parfois utiles (Lightroom par exemple) mais que les libristes refusent d’admettrent.

Côté materiel le portable fait relativement fragile, même si appuyer derrière l’écran ne révèle pas les traces. Le clavier lui les prend très vite (les traces), et il est degueulasse au bout de quelques heures d’usage. La batterie grande capacité censée durer 18H dixit le site de Sony en durera surement 3 fois moins. Cependant malgré tout ça, l’écran est très lumineux et semble de très bonne qualité, les noirs sont noirs. Pour visionner des DVDs (loués), c’est beaucoup mieux.

Donc après avoir reçu ce petit portable, j’y installe XP non sans peine (bah oui, il faudra bien que je gère mes photos…), les drivers pour la webcam ne sont pas encore disponibles, il aurait fallu que je conserve le Vista qui est proposé avec (uurk). Plutôt que de m’emmerder à le faire marcher, je vais attendre qu’ils sortent les drivers, ou que d’autres s’emmerdent à ma place et donnent les informations pour le faire.

Installation de Ubuntu, et là grosse déception. A part quelques trucs vraiment bien (beryl par exemple) et excluant le fait que j’ai une super station de développement (ce que MacOS est aussi, mais c’est vrai que Linux pour ça est pas mal), côté station de travail il y a encore du gros travail. L’outil de wireless livré avec Ubuntu ne voit pas le réseau ouvert que j’utilise très bien sous Windows, et je suis obligé de lancer Kismet pour le voir. Si je dois lancer Kismet à chaque fois que je veux me connecter au réseau ouvert du coin, merci… Sous osX il me le trouvait tout de suite, immédiatement, et me le proposait automatiquement. La webcam n’est évidemment pas supportée (ou j’ai pas assez cherché), ni le port SD. Les touches pour baisser la luminuosité ne fonctionnent pas, seulement celles pour le son. Pour modifier le trackpad il faut que j’aille m’emmerder dans les fichiers de configurations de X (que j’ai pas envie de faire idéalement), pour virer cette !$@ de tapping qui me change de fenêtre dès que je tape sans faire exprès sur le trackpad.

Bref, Ubuntu en desktop c’est franchement pas encore ça, et je ne peux que conseiller à ceux qui me lisent de prendre un iMac ou un Apple quelconque s’ils souhaitent se simplifier la vie.

Tous mes petits soucis sont sans doute le résultat d’être très temporairement, et pour une fois, un “early adopter”…

Github Twitter Facebook LinkedIn RSS